Frais de port offerts dés 70€ d'achats - Ramassage sur Villefranche

Stock d'Asago

Asago c’est avant tout une démarche environnementale pour limiter la surproduction de vêtements. Il faut savoir que chaque année, c’est plusieurs millions de tonnes de textile qui sont jetées en décharge.  Les matériaux utilisés, moyens de transport utilisés, gaspillage… sont autant de facteurs qui font que l'industrie textile contribue amplement à la pollution de l'environnement. Nous achetons environ 20 kilos de vêtements neufs chaque année et chaque article contribue à hauteur de 20 fois son poids en gaz à effet de serre.  Selon l’Agence de la transition écologique (Ademe), plus de 100 milliards de vêtements sont aujourd’hui vendus chaque année dans le monde et la production de l’industrie de la mode à doublé entre 2000 et 2014.

 

Sur Asago je limite au maximum la pollution du secteur textile. Toutes les habitudes sont sélectionnés en France par mes propres soins, dans le mais d’une seconde vie. Je compose mes stocks vers des particuliers mais aussi dans des entrepôts de distributions de textiles. Chez eux les vêtements sont récupérer par des dons puis ils trient et revendent un pourcentage au professionnels pour avoir une rentrée d'argent stable. 

Dans l’entrepôt ou je suis allée faire pour le stock du printemps il y a 20 000 tonnes de vêtements trillé par mois. (Une vidéo est disponible en IGTV sur mon Instagram.)

Les tissus pour la boutique fait-main sont le plus souvent issu de la seconde-main que je récupère dans les Emmaüs, bric à brac... l’argent revient donc à des associations.

Pour les emballages des habitudes sont aussi imaginés « vert ». Ils sont protégés par du journal, que je récupère au près des gens qui le lisent.

Les cartons d’emballages sont issus du recyclage afin de limiter les emballages pollueurs. Les plus petits emballages sont eux des sac biodégradables.

 

Mon objectif, avant la rentrée de Septembre 2021 pouvoir proposant un envoi via des colis réutilisables dans des matériaux de récupération (anciennes nappes de maisons)

Ce ticket de caisse détaille les étapes, de l'achat à l'envoi de ce jolie pantalon. Je m'engage à toujours proposer des petits prix pour que tout le monde puisse s'habiller vintage. 

Pour vous expliquez, ma marge n'est pas fixe à tous les articles. J'achète des habits au poids, plus le vêtement est lourd plus ma marge sera faible ou plus l'article sera cher. Pour ce pantalon je me fais une bonne marge puisque son poids est de 166g et 20€ reste très raisonnable pour un pantalon vintage.

 

Suite à une l'idée d'une abonnée j'ai compté le temps que je passais sur chaque article que je vends, en moyenne je passe entre 37 minutes et 1 heure 33 en comptant de la recherche du vêtement jusqu'à l'après vente. Avant d'avoir calculé je pensais même par dépasser les 30 minutes parce que se je fais au quotidien me passionne. En vous partagent ces tickets de caisse je suis 100% transparente avec vous ! 

 

 

 Sophie.